Time Fades Away

samedi 13 décembre 2008

Le Guide Du Snobinard 2008

Crise du disque, crise de la création... 2008 restera un cru modeste, qui a mis du temps à dévoiler ses charmes: premier trimestre avare, quelques premiers bourgeons courant avril. Publication de ce qu'il faudra retenir avant l'avalanche de palmarès dans la presse et les quotidiens. Au final 30 albums, mais cette année on a repêché à 15/20... La crise.

1. Of Montreal Skeletal Lamping


Quinze plages, ça c’est sûr. Combien de chansons? Là, ça se corse. Deux, voire trois, par plage. Avancer dans Skeletal Lamping, c’est comme se promener dans un paysage merveilleux, où chaque pas nous ferait découvrir toujours quelques nouveaux enchantements. Un télescopage foisonnant, une ambiance hédoniste, dans un fondu enchaîné qui ne heurte jamais l’oreille et donne aussi envie... de taper du pied.

2. Emily Jane White Dark Undercoat


Bordeaux / San Fransisco, les petits clubs, une guitare, un violoncelle, la voix d’Emily Jane White. C’est tout simple, très intime, un peu mélancolique, toujours digne, jamais pathétique. Maintenant que Chan Marshall s’est égarée, on sait sur qui compter.

3. Fleet Foxes Fleet Foxes


Un premier album à peine sorti, un succès critique et populaire assorti. Peut être un peu trop en même temps. Trop tôt et trop tout pour ce jeune groupe de Seattle qui remet au goût du jour toute la musique nord-américaine des 60’s et 70’s. Des Beach Boys à Crosby Still & Nash en passant par Blanche Neige et Les Sept Nains.

4. Kings Of Leon Because Of the Night


Alors c’était ça. Un problème de boisson, la source d’inspiration. Qui fait couler beaucoup d’encre actuellement et qui menace la tournée du sacre. Peu importe le flacon, les frères Folowill prouvent avec ce quatrième album qu’ils ne portent pas des habits taillés trop grands pour eux.

5. Why?Alopecia


Du hip hop? Non. Du folk ? Pas tout à fait. Les hurluberlus de Why? proposent un désordre savamment organisé. La voix nonchalente, le tempo traînant, comme un réveil difficile, des textes plutôt drôles sur la vie de tous les jours, les questions et les choses existentielles, la métaphysique à trois sous.

6. Cold War Kids Loyalty To Loyalty


Un deuxième album qui tient ses promesses parmi la kyrielle de groupes qui apparaissent et s’évanouissent dans la foulée. Il surpasse probablement Robbers & Cowards, leur premier opus. Nathan Willett chante toujours comme un chat qu’on égorge, l’atmosphère est sombre et fascinante.

7. Cajun Dance Party -The Colorful Life


Des petits jeunes qui n’en veulent avec un premier album qui aligne une collection de pépites et affiche une étonnante maturité, sans rien perdre de sa fraîcheur juvénile grâce à la production de Bernard Butler ex-Suede. Belle & Sebastian n’a plus qu’a partir à la retraite.

8. The Last Shadows Puppets The Age Of Understatement


Projet parallèle pour Alex Turner des Arctic Monkeys, et troisième classique. Au rythme d’un par an et sans signe d’essouflement aucun, synthèse parfaite de toute la pop des 60’s, d’Arthur Lee à Scott Walker.

9. Get Well Soon Rest Now, Weary Head! You Will Get Well Soon


Konstantin Gropper, la tête pensante venue de Berlin. Un album démesuré et ambitieux qui explore des paysages très variés. Une certaine idée de la pop flamboyante et redoutablement efficace. Une classe différente, un dandysme, une voix qui n’est pas sans rappeler celle de Jarvis Cocker.

10. ShearwaterRook


Projet parallèle de deux Okkervil River. Des mélodies ciselées un chant aérien et haut perché. Le grand air du large, sur des ailes d’oiseau, pour ces passionnés d’ornithologie.

11. LambchopOh (Ohio)


Un album de Kurt Wagner de plus. Toujours la même vois grave, la même ambiance feutrée, une inspiration sans cesse renouvelée. Toujours une grande réussite.

12. Bonnie ‘Prince’ Billy Lie Down In The Light


De la lumière et du soleil au programme pour Will Oldham. On avait déjà entraperçu l’éclaircie sur son chef d’œuvre, The Letting Go. L’accalmie est durable, la sérénité palpable.

13. TindersticksThe Hungry Saw


Une séparation? Non, un divorce. Mais c’est à ce prix, en sacrifiant la moitié de son effectif que Stuart Staple a retrouvé l’inspiration et sauvé son groupe en sortant son meilleur album en dix ans.

14. American Music Club The Golden Age


Mark Eitzel tient toujours bon. Pas encore de naufrage dans la baie de San Fransisco. Même si tout le monde reste une fois de plus sourd à son Golden Age. Deuxième album depuis la reformation du groupe en 2004, deuxième bijou, dans une veine plus épurée.

15. Sun Kil Moon April


San Fransisco toujours. Mark Kozelek ex-Red House Painters poursuit son aventure avec ce troisième album sous cette identité. Un avril à passer au chaud, à regarder la pluie tomber, à moins que ce soit de novembre ou de décembre dont il parlait déjà.

16. Ray LaMontagne Gossip In The Grain


Songwriting délicat, dans la même veine que son indépassable 'Til The Sun Turns Black.

17. Calexico Carried To Dust


Retour aux grands espaces et aux sonorités latines. Un grand cru.

18. Isobel Campbell & Mark Lanegan Sunday At Devil Heart


Deuxième essai du duo, bien supérieur au premier, Isobel Campbell se taisant pour laisser roder davantage la part d'ombre de Mark Lanegan.

19. ChristopheAimer Ce Que Nous Sommes


Retour au sommet avec un album très ambitieux, qui pose des jalons dans le paysage francophone pour plusieurs années.

20. Alain Bashung Bleu Pétrole


"Je t'aime moi non plus". Une seule chanson, Tants De Nuits , justifie à elle seule sa place au palmarès.

21. Brett Anderson Wilderness


On a laissé s'éteindre Suede dans une douce indifférence il y a cinq ans. Régime sec pour Brett Anderson: piano, guitare, violoncelle, et sa voix qui fait tout le reste.

22. MerzMoi Et Mon Camion


Après une longue absence rompue il y a deux ans avec Loveheart, nouveau chef d'oeuvre pour Conrad Lambert qui nous raconte ses déménagements.

23. Micah P. Hinson Micah P. Hinson And The Red Empire Orchestra


Réputation sulfureuse, Townes Van Zandt et Hank Williams en héritage. Country sèche et exigeante.

24. The Dodos Visiter


Laissons The Do et leur premier album faire les sujets culture des JT, pour se consacrer aux Dodos qui en sont déjà au second.

25. My Morning Jacket Evil Urges


Nouveaux horizons pour My Morning Jacket, à peine remis de leur chef d'oeuvre Z.


26. Sigur Ros Med Sud I Eyrum Vid Spilum Endalaust


Après() et ses sommets, et fait un peu l'impasse sur Takk, retour avec un album plus direct. Pour la traduction du titre je propose: vivons heureux, vivons nus!

27. Boduf Songs How Shadows Chase The Balance


Disque autoproduit, voix blanche et lunaire, guitare blafarde. Murmure dans la nuit qui court après le fantôme d'Elliott Smith ou de Nick Drake.

28. PortisheadThird


Troisième album après dix ans de silence. Séisme, secousse? Mais qui ne fait pas oublier Beth Gibbons en solo.

29. GoldfrappSeventh Tree


Adieu l'electro, retour à la case départ, pour revenir sur les terres de Felt Mountain.

30. Bloc Party Intimacy


Un hommage appuyé au premier album de Suede (dont on n'a jamais autant parlé que cette année) pour la pochette, et leur meilleur album.

11 commentaires:

Arty a dit…

Et en plus les pochettes des cd sont très belles !

golightly a dit…

Tant de choses que je ne connais pas.............

Solitary Man a dit…

Arty>
Tous les sens sont comblés...
Laquelle ta préférée?

Golightly>
Donc tant de choses à découvrir...
Si tu me laisses ton adresse par mail, je peux t'en faire une compile.

Mes chers lecteurs>
Anyone interested? Beware, je ne garantie pas de livraison avant Noël.

Arty a dit…

Ah oui ça m'intéresse !!!

Ma préférée ? Tu sais que j'aime les tournesols, mais il y en a d'autres qui sont très chouettes :

Emily Jane White
Get Well Soon
American Music Club
Calexico
Alain Bashung
Brett Anderson
Sigur Ros
Boduf Songs
Bloc Party

Solitary Man a dit…

Arty>
C'est parti!!

Arty a dit…

J-3 j'ai mis mes chaussons sous le sapin !

sin a dit…

Hihihi....tu ne veux pas nous faire un podcast...Pour les incultes comme moi ???

A part Bashung...la clairement je ne vois pas...

Solitary Man a dit…

Sin>
Un podcast?! Avec ma maîtrise de l'informatique, pas avant Noël 2009... Non je t'asure, un bon vieux cd-r, ça ira beaucoup plus vite, délai d'acheminement postal et queue au guichet inclus!!

Solitary Man a dit…

Arty>
L'objet est très design.. Prépare l'appareil photo :))

Arty a dit…

Trop tard !!! Je me suis précipitée pour le déballer ! J'étais trop impatiente !!!
(tu sais qu'il existe aujourd'hui du papier fesses beaucoup plus joli ! :)

Le kaptcha dit "caresses"
et au pluriel stp !!!

Merci merci merci !!! Bizzz

Solitary Man a dit…

J'aime comme tu dis "papier fesses"...
J'ai fait avec ce que j'avais sous la main... Et ça faisait "papier bulle". Un moment j'ai même songé le customiser.