Time Fades Away

mercredi 25 février 2009

La mécanique des fluides

Jeune Belgique IV est sorti. C'est la mer qui est à l'honneur cette fois-ci. Sa diffusion devenant plus confidentielle, allez donc demander le votre, si vous ne l'avez pas encore, chez jeunebelgique(at)gmail.com. Et Nob Wat en grande forme de nous parler de "L'Amour A La Plage", des étés de jeunesse. Avec cette question centrale, pourquoi plus la plage que la campagne ou la montagne? Réponse:

"Car il y a dans l’horizon étal de la mer comme une ouverture, une mise à plat de tous les possibles offerts, et dans l’étendue de la mer comme un écho physique aux eaux troubles que traversent les adolescents et à ce départ qu’ils prennent – car enfin, ils prennent réellement la mer. Un rappel, aussi, de l’étourdissante indifférence de la nature pour l’homme, qui se croit et se place pourtant au centre de tout."

Waouhh!!


Trempés nous voilà d'un coup plus léger, au contact le plus étroit avec le liquide, on obéit alors à des lois différentes: la poussée d'Archimède. A la merci du moindre courant, de la moindre déferlante, la voilà, "l'étourdissante indifférence".
Hors de l'eau nous avons froid, faim, sommes un peu fatigués du bain. Vient le plaisir lascif de s'étendre sur le sable qui épouse on ne peut mieux la silhouette. Pour peu qu'un rayon de soleil ne vienne vous réchauffer, la sensation de faim peut se faire oublier en s'assoupissant.
Reste le goût du sel sur la peau, le plaisir des yeux, celui des corps dénudés à la ronde.

Cet hiver n'en finit pas. Je me trouvais là sur la dune un peu à l'écart de ceux qui faisaient promenade post-prandiale dominicale. Je m'étais mis à l'abri du vent, j'écoutais l'océan aller et venir, bercé de sa musique. J'aurais aimé être dans ce léger état second, pour se laisser aller à la rêverie. Hélas ce n'était pas le cas. J'étais assis sur ce que de plus haut on doit voir comme une mince bande de sable, frontière entre le sec et le mouillé, l'inertie du sol et la mécanique des fluides. Face à l'étendue, on est si frêle. Impuissant j'ai rebroussé chemin.

2 commentaires:

Bruno a dit…

arrête je vais devoir prendre une ou deux encolures de plus aux prochaines chemises :-)

Solitary Man a dit…

Au niveau des chevilles, ça va donc!