Time Fades Away

mercredi 13 février 2008

Who's who?

15 commentaires:

Monsieur CRE a dit…

Où est Who ?
Dans ton cul !

Solitary Man a dit…

Cre>
Perdu!
Je reformule la question parce j'ai pondu ça un peu à l'arrache...
Who is it?
Ou bien si tu préfères
Whose is it?
Qui revient à dire finalement
Who's what?

Tu peux rejouer.

La mère supérieure a dit…

Ah non mais tu ne vas pas t'y mettre toi aussi !!!

Solitary Man a dit…

Madre>
Perdu!
Essaie encore.

Rodolphe a dit…

C'est peut être moi mais pas sur je ne me suis jamais vu de dos.

Arty a dit…

Si je ne sais pas ce qu'on gagne je ne joue pas !

Solitary Man a dit…

RVT>
Perdu!!
C'est pas moi qui ai pris la photo non plus, sinon je m'en serai souvenu :))

Arty>
Perdu!
Ce que tu gagnes? La gloire, la célébrité...
Ahh! Les femmes!! Jamais intéressées :))

Kill Me Sarah a dit…

Hum... Morrissey : Your arsenal
(ah qui c'est sur la photo tu veux tu dire?)

Solitary Man a dit…

KMS>
Ben y'en a un qui suit, ça fait plaisir. Gagné!!!

C'est le seul intérêt, c'est dire si c'est peu, du dernier Greatest Hit de Morrissey.
Non seulement, sortir une énième compilation relève de l'attrape-gogo. Pire, la moitié des titres correspond aux singles des deux derniers albums de la période Attack. C'est bien maigre pour deux titres inédits.
Le cd bonus de l'édition limitée est un bout de live, 36mn à peine, (même pas l'intégralité!) d'un concert de la dernière tournée.
Trois photos illustrent le tout. Celle de la couverture, du temps de sa jeunesse où le grain de la peau était jeune et ferme, qu'on a vu un million de fois et pour laquelle bizarrement "Unknown" est crédité, assurant que toute recherche a été faite en vain par Decca, la nouvelle maison de disque, et que si on parvenait à en identifier l'auteur, on réparerait sur les éditions suivantes, et tout et tout. On se fout pas un peu de la gueule du monde? Une en gatefold, du groupe, prise par Morrissey in person, quel artiste, puis ça fait toujours quelques économies... Et la troisième que vous pouvez admirer et qui est censée être le clou du spectacle, le scandale, le gros buzz, ce dont quoi tout le monde devrait parler (rires). Il l'a fait!! Oh!! Il a osé!! Shocking!! Quel rebelle!! Son popotin quand même!!
Pour une paire de miches, tu parles!! Un peu flasques et pas très appétissantes à vrai dire. Une photo sortie des cartons elle aussi, qui a au moins 14 ans, à l'époque ou Jake Walters le shootait (back cover de Vauxhall & I). Contrepèterie sur le titre de son album de 1992 Your Arsenal: You're an asshole!! Tout est dit. Chez Mojo, on s'amuse.
Minable de A à Z.

Cre a dit…

Ben dis donc, t'es remonté. Moi aussi je pensais à Momo (Your arsenal) sans vraiment y croire. C'est vrai que ça donne pas envie. J'ai vu bien mieux sur Rézob.

Solitary Man a dit…

Cre>
Et que si j'te l'avais sous la main, que comment que j'te lui botterai, le cul, hihihi!!

Arty a dit…

Si maintenant il faut s'y connaître en musique pour reconnaître un c... !!!
Où va-t-on ?

Solitary Man a dit…

Arty>
S'y connaître, s'y connaître... Tâter un peu quoi.

Noboru Wataya a dit…

"Le cul de Morrissey,
qu'on se le diseuh,
restera cette année,
dans sa valiseuh."
Entre gloires des années 80, je ne sais plus dans quelle étagère, chuis perdu.

Solitary Man a dit…

Nob Wat>
Oui pas brillant. Déjà qu'il se traîne quelques casseroles... au cul justement.