Time Fades Away

mercredi 14 octobre 2009

At The Cut - Vic Chesnutt



Les choses commencent là où on les avait laissées. Je m'en souviens comme si c'était hier. Comment oublier d'ailleurs. C'était vers la fin du concert. Il a baragouiné deux trois choses parlant de lâche ou de lâcheté. Et je sens encore au fur et à mesure que la chanson se déroulait, la salle vibrer. La guitare, le violoncelle, et la batterie qui martèle, comme une procession, comme les derniers instants avant l'exécution d'un condamné. Je revois encore deux rangs devant moi cette jeune femme blonde, tétanisée, balancer sa tête, mais aussi le reste de son corps secoué de spasmes, la musique lui passait par tous les pores. Elle ne pouvait pas retenir ses gestes. Nous étions assis ce soir là, scotchés; lui aussi était assis, dans son fauteuil roulant.
J'ai déjà raconté cette histoire ici. Il se trouve que cette chanson, Coward, encore inédite ce soir là, ouvre At The Cut, le nouvel album de Vic Chesnutt. Deuxième épisode de sa collaboration avec la nébuleuse du label Constellation, cet album n'est pas exactement un North Star Deserter volume 2, comme le laisserait penser le morceau d'ouverture. Le reste de l'album même s'il est moins démonstratif et joue moins sur les contrastes, est une pure merveille. Ça se termine par un dialogue touchant avec sa grand-mère, dans la cuisine, questions réponses d'un enfant à un adulte, scène de la vie quotidienne, pleine de pudeur et de tendresse.
At The Cut est l'un des meilleurs disques du moment. Peut être un des plus beaux albums de Vic Chesnutt. Il faudra un jour que je vous parle de Is The Actor Happy?

6 commentaires:

Arty a dit…

C'est bientôt la fin de l'année n'est ce pas ? Humm ? Tu vois où je veux en venir ?!!! :))

Sinon ton titre m'a fait penser à "In the cut" un film qui lui est un vrai navet à oublier d'urgence !

Solitary Man a dit…

Tu crois au Père Noël, hihihi!!

Christophe a dit…

Nat tu dis n'importe quoi encore une fois. In the cut, c'est plutôt bien, et en plus il y a Jennifer Jason Leigh et Mark Ruffalo tout nu.

Arty a dit…

Cre>
Oui mais il y a aussi Meg Ryan et ses lèvres de babouin ! Et je n'aime pas Ruffalo. Et je me suis emmerdée à regarder ce film comme rarement. Je n'ai pas aimé du tout !

Solitary Man a dit…

Ah ces deux là!! Les enfants vous battez pas!! Moi j'en suis resté à Short Cuts...
...Et c'est qui ce Ruffalo (nu)?

Arty a dit…

Ruffalo est un peu gras du bide et en plus dans ce film il a une moustache ce qui ne lui va pas du tout !

http://images.allmoviephoto.com/2003_In_the_Cut/2003_in_the_cut_003.jpg