Time Fades Away

vendredi 26 octobre 2007

Nouvelle Star

Je le rumine depuis lundi soir. Beaucoup ont déjà écrit et en parcourant un peu tous les avis j'ai trouvé des éléments de réponse à mes questions. Pourquoi est-ce que ça cloche avec Guy Môquet? Pourquoi lundi soir, entre la poire et le fromage sur France 2, je me suis retrouvé à lever les yeux au ciel en me voyant proposer ce vidéoclip très tape à l'oeil, avec ce côté rétro moderne qui plaît tant (Amélie Poulain, Les Choristes...), qui amplifiait le pathos du texte, dont en plus des lycéens, on nous a servi la lecture.
Une chose est claire: on préféré jouer la carte de l'émotion que de la raison et de la réflexion sur les circonstances qui ont mené à la mort ce jeune homme. Pourquoi parler de Guy Môquet, un peu sorti du panier, plutôt que d'autres résistants: après tout Jean Moulin aurait très bien fait l'affaire et a eu rôle probablement plus déterminant pour l'histoire du pays.

On a voulu nous vendre un produit. On a cherché une cible: la jeunesse et son cerveau tendre, son avidité pour la nouveauté et le superficiel. En bon marketing, on lui a taillé sur mesure un nouveau héros, une référence à qui elle pourrait s'identifier en se souvenant de ses jeunes années de lycée. On a voulu lui rappeler des valeurs, celles du courage, du sacrifice, de la dignité, du patriotisme comme modèle. C'est un peu le retour de la fameuse leçon de morale, qui débutait les cours du temps de nos parents ou grand-parents.
Je n'aime pas l'usage qu'on a fait de cette lettre. Un tel galvaudage de ce témoignage poignant, une lettre d'adieu d'un jeune militant sur le point de se faire fusiller, qu'on érige en nouveau symbole, finit par lui enlever toute sa dignité. Il faut se garder de faire un raccourci entre le courage face à la mort, le sacrifice de sa vie pour ses idées et l'amour de la patrie. On va finir par confondre le vidéoclip de la lettre de Guy Môquet et cette vieille réclame où on faisait la morale au jeune Guy Degrenne.

Plus que jamais rester sur ses gardes et faire attention quand on cherche insidieusement à nous donner des modèles, nous y faire adhérer, nous manipuler au besoin pour y parvenir: nous endoctriner. Finalement, entrer en résistance est toujours d'actualité.

4 commentaires:

Nat a dit…

Commence par ne plus regarder la télé !!!
:)

France Gall a dit…

Résiste..........!!!!!!!!!!!

Sergio a dit…

Ouaip. Quelque peu déplacé, cette combine.

Solitary Man a dit…

Nat>
A la radio c'était pareil toute la sainte journée.

France Gall (trop d'honneur!!)>
"Tant de liberté
Pour si peu de bonheur
Est-ce que ça vaut la peine?"

'ttention à ce que tu chantes tout de même...

Sergio>
Hier je suis passé devant la pancarte d'une maison en vente et mon cerveau a lu rapidement Guy Môquet Immobilier. Ca devient grave...