Time Fades Away

vendredi 5 octobre 2007

En finir avec la mort

On a tous quelque chose de plus ou moins intéressant à dire sur la mort. Parce qu'on ne sait pas très bien de quoi il s'agit en fait, à part que biologiquement parlant un être vivant vient de pousser son dernier souffle. Qu'elle fascine parce que ceux qui restent se sentent un peu démuni face au vide définitif qu'elle laisse. Que c'est quelque chose à laquelle on ne réchappera pas soi-même, et qu'à moins de partir avant, on sera forcément un jour touché par la perte d'un être cher.
D'abord il y a la peine face à l'absence, aux souvenirs qui deviennent douloureux. D'un côté il y a les gestes de sympathie de l'entourage. De l'autre, quand on se retrouve seul, le travail de deuil pour accepter la nouvelle donne et rendre tout ça moins pénible au fil du temps. Mais le plus important c'est de continuer à faire vivre celui qui n'est plus là en n'oubliant pas qu'il a été des nôtres.

2 commentaires:

Nat a dit…

J'ai bien peur que c'est la seule chose dont "on n'en finira jamais" !!!

Par contre et aussi étrange que cela puisse paraître, après les chocs des premiers deuils, on finit par s'y habituer, puisqu'elle fait aussi partie de la vie...

Solitary Man a dit…

La condamnation à mort nous tombe dessus au moment même de notre premier souffle. Le tout est de se débrouiller du mieux qu'on peut entre.