Time Fades Away

lundi 11 juin 2007

Cher Joseph Arthur





J'ai mis, une fois de plus, un peu de temps avant de pouvoir trouver un exemplaire de votre dernier album Let's Just Be. Une seule écoute a suffi pour me décider à l'archiver définitivement dans ma discothèque. On savait que jouer avec un groupe vous démangeait depuis un moment, mais on va tenter d'oublier au plus vite cet épisode, ce faux pas enregistré à la va-vite, probablement en une prise, sans répétitions préalables. Les vingt et quelques minutes du morceau Lonely Astronauts, plantées là en plein milieu de l'album, découragent toutes les bonnes volontés de renouveler l'expérience.

Pourtant, il y a tout juste six mois vous nous donniez des nouvelles rassurantes avec Nuclear Daydream, disque plus léger. J'ai presque cru que vous aviez trouvé la sérénité en renouant avec cette façon unique que vous avez de trousser des chansons pop parfaites et de déclamer par exemple:



I'm longer who I was/ No longer who I thought I was

Un peu plus de dix ans que je vous suis fidèle. Depuis la première fois sur scène pour la tournée Big City Secret, seul au beau milieu de vos mille et unes pédales d'effet, à faire autant de barouf qu'un groupe au complet. J'ai attendu ce deuxième album qui a mis du temps à venir. Et quand j'ai écouté le Vacancy Ep qui l'a précédé, j'ai un peu mieux compris that there was something wrong with you. Come To Where I'm From a été mon compagnon à bien des moments difficiles. Je vous ai vu il y a cinq ans à nouveau, pour la tournée Redemption' Son, vous avez interprété I Donated Myself To The Mexican Army, chanson toujours pas officiellement publiée et dont le souvenir me donne encore des frissons.... Ce sont tous ces moments que je souhaite retenir, si nos chemins venaient à se séparer.

2 commentaires:

Nat a dit…

Bon, t'es triste alors ? Tu pleures ?

Solitary Man a dit…

Triste, oui: on m'a ressorti la bétonnière...
Pleurer? But Boyyys Doooon't Cry, you know!
Déçu par par un artiste pour qui j'ai de l'estime, that's all. Ce n'est pas la première fois que ça arrive, ce ne sera pas le dernière non plus. Puis il a écrit des trucs formidables, il est capable d'en écrire d'autres.